index - indice

 

Comme notaire de Benasque, à l'heure actuelle, je réponds aux questions que vous avez formulées par la lettre que nous venons de recevoir. 

1 - Quant aux archives notariales (ici en Espagne, nous parlons de protocoles, matrices ou écritures autorisées) je les communique à ce qui est le bureau où ils doivent être maintenus durant 25 ans et ensuite les renvoie à ce qui est l'office notarial de Boltaña, étant l'office notarial du district qui a la fonction de les stocker sur une durée supérieure à 25 ans.

2 - De ce qui est des documents autorisés, dans un office notarial, ils ne peuvent pas être consultés, à moins que la personne intéressée dise au notaire la date précise à laquelle il a été signé. Il met avoir "intérêt" ou être personne intéressée, il a doit prendre part ou comparaître à la signature. Ces archives notariales ne sont pas publiques. Dans notre pays, seule l'information du registre qui possède un tel caractère est dite "public". Mais, il doit toujours apporter des données plus précises et des connaissances. 

3 - Par rapport au quatrième paragraphe, pour savoir si ses ancêtres ont acheté des maisons ou immeubles, il est nécessaire que vous apportiez davantage de précisions, c'est-à-dire, vos noms et noms de famille. De cette signature, si dans le délai de huit années en arrière, depuis 1996. Précédemment, moi, le notaire, je ne pourrais pas vous aider parce que je connais des protocoles informatisés. Cela prouve que l'accès à ce type d'information notariale est différent du système français. 

4 - En ce qui concerne le sujet si dans les actes il est indiqué la filiation, la réponse est "ça dépend". ça dépend de l'acte notarial qui est signé. C'est-à-dire, par exemple, dans un achat, une vente se on les deux personnels l'acheteur et le vendeur : prénom, noms de famille, état civil et, dans votre cas, résumé économique du mariage. Au contraire, dans un héritage ce qui est  spécifié c'est la filiation des héritiers.

5 - Pour ce qui est de "donner les papiers à la mairie" je suppose qu'il se réfère au sujet de ce qui est plus-values, ça c'est ce qu'on communique à la mairie les achats de maisons, appartements ou immeubles de sa commune pour qu'il calcule le taux à payer par le vendeur par "l'accroissement de valeur" de la maison, l'appartement ou l'immeuble. Mais, c'est une exception et il y a une règle générale ou commune. En outre, ces renvois de documents à la mairie de Benasque sont très récents.

6 - Finalement, je réitère ce qui a été dit quant au sujet des archives. Quand une écriture primaire, qui a été faite il y a plus de 25 ans, les protocoles de l'office notarial de Benasque sont envoyées à celle de Boltaña.